Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Lina Carmen
  • Auteur avant tout pour la jeunesse, mon roman "L'émeraude oubliée : l'évasion", tome 1 sort en juin 2014, avec les éditions La Bourdonnaye. Les deux autres tomes suivront fin 2014 et en 2015. J'écris aussi pour les adultes avec deux autres roman
  • Auteur avant tout pour la jeunesse, mon roman "L'émeraude oubliée : l'évasion", tome 1 sort en juin 2014, avec les éditions La Bourdonnaye. Les deux autres tomes suivront fin 2014 et en 2015. J'écris aussi pour les adultes avec deux autres roman

Rechercher

Catégories

19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 17:44

Le renard est actuellement considéré comme un nuisible dans toute la France. Par conséquent, sa destruction est autorisée toute l'année et sans qu'aucun quota ne soit précisé.

 

Pourtant, en Charente-Maritime, il est très apprécié par les agriculteurs. Dans cette région, les lapins abondent et leur prédateur, le renard, leur fait défaut. Non seulement le renard est constamment chassé mais de plus, le lapin étant un gibier très prisé par les chasseurs, ceux-ci organisent de nombreux lâchers de lapin.

Bref, en résumé, la chaîne alimentaire, si bien orchestrée par la nature est de nouveau mise à mal par le plaisir des Hommes. Les lapins pullulent car leur prédateur disparaît et que les chasseurs s'appliquent à encourager cette prolifération. Je vous laisse apprécier toute la logique de ce fait...

L'Association pour la Protection des Animaux Sauvages (APAS) propose donc de protéger les renards, prédateurs naturels des lapins, afin de rééquilibrer la chaîne alimentaire et protéger les cultures. Ils ont aussi édité une brochure : "Vive le renard" pour encourager la population à aimer et protéger cet animal.

La prochaine fois que vous croiserez cet animal dans nos campagnes, profitez de cette observation fugace, car qui sait pendant combien de temps encore nous pourront admirer le renard en liberté.

 

De Lina CarmenVive-le-renard-212x300.jpg

Repost 0
Published by Lina Carmen - dans Animaux
commenter cet article