Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Profil

  • Lina Carmen
  • Auteur avant tout pour la jeunesse, mon roman "L'émeraude oubliée : l'évasion", tome 1 sort en juin 2014, avec les éditions La Bourdonnaye. Les deux autres tomes suivront fin 2014 et en 2015. J'écris aussi pour les adultes avec deux autres roman
  • Auteur avant tout pour la jeunesse, mon roman "L'émeraude oubliée : l'évasion", tome 1 sort en juin 2014, avec les éditions La Bourdonnaye. Les deux autres tomes suivront fin 2014 et en 2015. J'écris aussi pour les adultes avec deux autres roman

Rechercher

Catégories

/ / /

Jules Verne dira à propos de cette histoire :

 

"Je ne vois pas de possibilité de comparer son oeuvre et la mienne. Nous ne procédons pas de la même manière. Il me semble que ses histoires ne reposent pas sur des bases très scientifiques. Non, il n'y a pas de rapport entre son oeuvre et la mienne. Je vais sur la lune dans un boulet de canon lancé par un canon. Ce n'est pas une invention. Lui va dans Mars (en réalité il s'agit de la lune, erreur de Jules Verne) avec un aéronef qu'il construit dans un métal qui supprime la loi de la gravitation. ça c'est très joli, mais montrez moi ce métal. Qu'il nous le fabrique !"

 

Il a tout à fait raison bien que je trouve aussi très étrange d'essayer d'aller sur la lune dans un boulet de canon ! Mais bon, il faut dire qu'aujourd'hui, en 2010, on sait comment on peut aller sur la lune.

 

Il ne faut donc pas oublier que Wells a écrit "les premiers hommes dans la lune" en 1901. Il y a plus de 100 ans !

 

C'est donc un certain M. Bedford qui raconte cette histoire d'un voyage vers la lune. Il rencontre M. Cavor, un bonhomme original qui fait des expériences étranges. Il arrive à fabriquer une substance qui défit les lois de l'appesanteur : la cavorite.

 

A ce stade de la narration, on ne comprend pas grand chose. Il faut dire que M. Bedford s'en excuse à plusieurs reprises, prétextant qu'il n'est pas au fait de la science. Belle excuse pour nous laisser dans le noir complet.

 

Bref, ils arrivent à construire une sphère avec des sortes de panneaux, qui, lorsqu'on les ouvrent laissent la cavorite agir sur l'apesanteur et la sphère s'élève et se déplace dans l'atmosphère et l'espace.

 

C'est pas très clair ? Normal, c'est comme dans la nouvelle de Wells. Il faut s'imaginer une sphère qui peut voler dans l'espace, c'est tout.

 

wells1

 

Ils se retrouvent ainsi sur la lune. Ils n'ont pas de scaphandre, rien de tout cela. Ils se sont dit qu'il y aurait certainement de l'air sur la lune. Et en effet...

 

C'est la nuit. Tout est noir, froid et glacial. Mais oh surprise ! Lorsque le jour pointe le bout de son nez, une chose prodigieuse arrive, l'air survint ! Et oui, la glace, sous la chaleur du soleil, fond et produit une atmosphère.

 

Et bien j'ai trouvé cette idée très original. Pourquoi pas ? A moins que ce ne soit pas très plausible. Il faut se dire que sans barrière protectrice l'air devrait s'évaporer dans l'espace. Je crois que Wells n'y a pas pensé. Mais ce serait une idée à reprendre avec quelques modifications.

 

Donc, tous les deux sortent de la sphère et peuvent faire des bons spectaculaires. De plus, des plantes commencent à pousser avec une rapidité époustouflante. Mais le plus intéressant, c'est lorsqu'ils rencontrent des veaux lunaires, puis leurs bergers : des Sélénites.

 

wells

 

Les Sélénites ressemblent à des fourmis sur jambes. Leur visage sans expression est assez terrifiant pour nos deux terriens. Ils arrivent à les observer un peu sans se faire repérer. Mais voilà, à force de se promener, ils se sont perdus ! Ils ne retrouvent plus la sphère et ls commencent à avoir terriblement faim. Ils trouvent des sortent de champignons appétissants et décident de les goûter. Maintenant, les voici drogués ! Un champignon qui rend ivre... Et stupidement, ils s'en prennent aux Sélénites qui les fond prisonniers.

 

Mais où vivent ces étranges créatures ? Et bien, dans des cavernes. M. Cavor l'expliquent ainsi :

 

"La lune doit-être une série d'énormes cavernes avec une atmosphère intérieure, et, au centre de ces cavernes, une mer. On savait que la lune a un poids spécifique moindre que la terre, on savait aussi qu'elle a au-dehors peu d'air et peu d'eau; on savait aussi qu'elle fût d'une composition différente. On devait, aussi clair que le jour, conclure qu'elle était creuse. Et cependant on n'a jamais accepté le fait." 

 

Et pourquoi pas ? Je me souviens de "Le pays sans étoile", une aventure en BD de Valérian et Laureline. Ils se retrouvent dans une planète creuse dont les habitants vivent à l'intérieur de la croûte, leur noyau faisant office de soleil. Ce n'est pas très scientifique mais quelle belle fiction !

 

Moi qui aime les idées originales, je suis servi !!

 

Valérianlaureline 2

 Valérianlaureline 1

 

Les Sélénites désirent emmener leurs prisonniers dans leurs cavernes. Au début, Cavor et Bedford les suivent malgré la pénombre dans laquelle ils sont forcés de marcher. En effet, seul une substance bleu et sans chaleur apporte un peu de clarté. Mais voilà, quand les Sélénites veulent les faire marcher sur une passerelle qui mène dans le noir le plus profond, ils refusent. Furieux, Bedford en vient au main et... surprise, les Sélénites se cassent comme des oeufs !

 

 Après de longues péripéties dont je vous épargne les détails, ils refont surface et se rende compte, à la lumière du jour, que leurs chaînes de prisonnier et les barres qu'ils avaient ramassé pour se battre, sont fait d'or ! La lune est emplie d'or...

 

D'ailleurs, Wells, à travers Cavor, fait une remarque intéressante :

 

"Si je remporte mon secret sur la terre, qu'arrivera t-il ? Je ne vois pas comment je pourrais garder ce secret pendant toute une année, ni même pendant une partie d'année. Tôt ou tard il sera découvert. D'autres hommes feront tous leurs efforts pour venir ici. Les nations se battront entre elles pour cette conquête et extermineront ces créatures lunaires. Cela ne fera qu'étendre et développer les industries guerrières et multiplier les conflits. Si je révèle mon secret, en peu de temps cette planète, jusqu'à ses galeries les plus profondes, sera jonchée de cadavres humains... On peut douter du reste, mais cela au moins est certain !"

 

Il est évident que si on trouvait de l'or sur une planète, cela créerait bien des conflits...

 

Ensuite, ils se séparent pour chercher la sphère. Bedford la retrouve tandis que la nuit commence à tomber et donc, l'air à se congeler. Il ne retrouve pas Cavor, juste un petit mot griffonné de sa main qui dit qu'il est pourchassé par les Sélénites. Il est donc à nouveau prisonnier.

 

Il ne reste plus à Bedford qu'à rentrer seul sur terre. Le voici projeté dans la mer et la sphère est refoulée sur une plage. C'est le matin. Il est sur la côte anglais et il est repêché par des baigneurs. Il leur demande de l'aider à transporter tout son or dans l'hôtel le plus proche.

 

Bedford est très faible, souffrant de l'attraction terrestre. Il est obligé de laisser la sphère sur la plage. Mais tandis qu'il se restaure, un galopin rentre dans la sphère et touche aux boutons... le voilà en route pour l'espace ! Et Bedford a perdu son aéronef... Quel dommage... Mais bon, on avait bien compris qu'il ne pourrait pas retourner sur la lune.

 

N'ayant plus de preuve matériel, Bedford se retire et décide d'écrire cette histoire sous le pseudonyme : H.G. Wells ! Et il voudrait nous faire croire que cette histore est vraie...

 

Mais ce n'est pas tout :

 

"Ici se terminait primitivement la relation de cette aventure : mais pendant que l'ouvrage était sous presse une communication des plus extraordinaires nous est parvenue qui donne, certes, au récit un surprenant cachet de véracité. Nous l'avons résumée dans les chapitres suivants, pour l'offrir à la curiosité du lecteur."

 

Et Bedford nous explique qu'il a eu des nouvelles de Cavor grâce à un appareil utilisé par M. Juluis Wendigee afin d'essayer de comprendre les ondes transmises de l'espace.

 

Apparremment, Cavor a trouvé un appareil semblable dans les cavernes obscurs des Sélénites. Ainsi, nous pouvons en apprendre davantage sur cet étrange peuple de la lune. Mais si vous voulez en savoir plus, lisez "Les premiers hommes dans la lune" !

 

A lire aussi : La machine à explorer le temps.

Une histoire des temps à venir.

La guerre des mondes.

L'île du docteur Moreau.

L'homme invisible.

Partager cette page

Repost 0
Published by