Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Lina Carmen
  • Auteur avant tout pour la jeunesse, mon roman "L'émeraude oubliée : l'évasion", tome 1 sort en juin 2014, avec les éditions La Bourdonnaye. Les deux autres tomes suivront fin 2014 et en 2015. J'écris aussi pour les adultes avec deux autres roman
  • Auteur avant tout pour la jeunesse, mon roman "L'émeraude oubliée : l'évasion", tome 1 sort en juin 2014, avec les éditions La Bourdonnaye. Les deux autres tomes suivront fin 2014 et en 2015. J'écris aussi pour les adultes avec deux autres roman

Rechercher

Catégories

13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 16:44

Je me trouve dans une impasse et j'implore votre aide afin d'en sortir. Pour un concours de nouvelles (thème libre), j'hésite entre deux textes. pouvez-vous me dire lequel préférez-vous ?

 

Le côté obscur d'une mère.

 

Voyage dans le passé.

 

Vous remarquerez que le premier est un texte sur la relation mère-enfant et la difficulté à être mère. C'est un texte assez réaliste. Tandis que le second est un texte de science fiction. Il est d'ailleurs un peu long, il faudrait que je le réduise. Deux genres donc, très différents.

 

Je compte sur vous !

 

Merci

 

Lina Carmenpersonnage1

Partager cet article

Repost 0
Published by Lina Carmen - dans divers
commenter cet article

commentaires

peggybk 13/05/2013 20:31

J'suis assez partagée
J'avais déjà lu le 1ier et l'avais trouvé très bien, alors j'ai commencé par lire le 2nd et bizarrement en relisant celui sur la relation mère-fille, j'ai moins accrochée
Alors je vote pour le 2nd avec qq modifications je pense.
Biz

Caliope 13/05/2013 18:35

Coucou Lina, j'espère venir à ton secours.

J'ai relu les deux textes que j'avais lu il y a un temps, je m'en souviens. Mon préféré et celui que je présenterai à un concours serait : Le côté obscur d'une mère.
Je trouve qu'il a plus d'impact que le second. Malgré la présence d'une chute attendue et un monde où il est possible de revenir dans le passé (c'est fabuleux) j'accroche moins.