Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Lina Carmen
  • Auteur avant tout pour la jeunesse, mon roman "L'émeraude oubliée : l'évasion", tome 1 sort en juin 2014, avec les éditions La Bourdonnaye. Les deux autres tomes suivront fin 2014 et en 2015. J'écris aussi pour les adultes avec deux autres roman
  • Auteur avant tout pour la jeunesse, mon roman "L'émeraude oubliée : l'évasion", tome 1 sort en juin 2014, avec les éditions La Bourdonnaye. Les deux autres tomes suivront fin 2014 et en 2015. J'écris aussi pour les adultes avec deux autres roman

Rechercher

Catégories

28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 19:31

Prédemment, je vous ai donné mon avis pour le tome 1 du roman jeunesse de Timothée de Fombelle. Et bien, voici un article qui va faire saliver les amoureux des belles phrases comme moi.

Avant de vous donner mes extraits préférés, voici le quatrième de couverture : "Le grand chêne est blessé à mort par un cratère qui ronge son coeur. Les mousses et les lichens ont envahi ses branches. Léo blue règne en tyran sur les Cimes et retient Elisha prisonnière. Les habitants se terrent. Les Pelés sont chassés sans pitié. Pourtant, dans la clandestinité, Tobie se bat, et il n'est pas le seul. Au plus dur de l'hiver, la résistance prend corps. Tobie parviendra-t-il à délivrer les siens et à sauver son monde fragile ? Retrouvera-t-il Elisha ?"

Tobie a beau ne faire que quelques millimétres, son courage est immense. J'aime ce personnage haut en couleur qui est éperdumment amoureux de la pétillante Elisha. Le décor est magnifique. On se retrouve miniaturisé par la magie de l'imagination et on découvre la vie dans les hautes herbes où sur une branche gigantesque. Bravo à l'auteur, Timothée de Fombelle qui est l'un de mes auteurs préféré. Je le met en deuxième position ! (Pour moi, personne ne peut surpasser Gaston Leroux, le maître du mystère). 

Laissez vous emporter par la vague déferlante de la magie des mots :

"Dans le roncier, Jalan avait commencé à tout dire parce qu'il croyait mourir. Mais la vie était revenue en lui avec ses verrous et ses barricades. On ferait mieux de donner à toute sa vie la transparence des derniers instants."

"Quand il se réveilla le soir, sa tête était bien retombée sur ses épaules, il avait écarté sa soif de vengeance et l'ivresse du héro (car l'ivresse et la soif vont souvent ensemble). Il pouvait enfin réfléchir."

"Il la voyait. Il l'imaginait. Il retrouvait ce petit étourdissement qu'il avait ressenti à leurs dernière rencontre. Ils avaient dévalé la pente, jusqu'au lac. Ils s'étaient retrouvés dos contre dos, debout, à bout de souffle, sur la plage d'écorce. Ils n'arrivaient pas à parler. Une onde de joie les encerclait et effleurait leur peau."

 

tobie-lolness,-tome-2

Partager cet article

Repost 0
Published by Lina Carmen - dans Lecture
commenter cet article

commentaires