Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Lina Carmen
  • Auteur avant tout pour la jeunesse, mon roman "L'émeraude oubliée : l'évasion", tome 1 sort en juin 2014, avec les éditions La Bourdonnaye. Les deux autres tomes suivront fin 2014 et en 2015. J'écris aussi pour les adultes avec deux autres roman
  • Auteur avant tout pour la jeunesse, mon roman "L'émeraude oubliée : l'évasion", tome 1 sort en juin 2014, avec les éditions La Bourdonnaye. Les deux autres tomes suivront fin 2014 et en 2015. J'écris aussi pour les adultes avec deux autres roman

Rechercher

Catégories

19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 14:54
Aujourd'hui, j'ai décidé de vous mettre un nouvel extrait de mon recueil de nouvelles de science fiction : "Reflets de miroir". Mais avant tout, pour ceux qui ne connaissent pas encore, voici ma vidéo de présentation :

 

 

Et voici l'extrait tiré de la dernière nouvelle : "Voyages parallèles"

 

"Enfin, la page de pub tira à sa fin et le générique de « A qui le tour ? » débuta. Miguel Davis accueillit son public avec des mimiques simiesques qui se voulaient chaleureuses et enthousiastes.

« Chers invités et chers téléspectateurs, bienvenue dans l’émission qui révèle les talents les plus inattendus ! Aujourd’hui, c’est au tour de Vera Fellings de nous dévoiler ses petits secrets ! Je vous demande de l’applaudir bien fort… »

Une jeune femme d’une vingtaine d’années fit son entrée sur la scène. Elle alla rejoindre Miguel qui s’était assis dans un magnifique sofa d’un rouge vif. Chacun de ses pas trahissait son élégante simplicité : chemise blanche sur jupe droite chocolat, cheveux auburn attachés en queue de cheval. Ses bijoux, d’une grande modestie, se composaient seulement de petits  pendentifs. Cette tenue faisait ressortir sa beauté naturelle qui n’avait nul besoin d’artifices pour se révéler.

A l’entrée de Vera, Mireille se redressa dans son fauteuil et approcha son visage de l’écran pour mieux la voir. Ses yeux pétillaient et un petit sourire éclaira son visage gras.

— Bonsoir mademoiselle Fellings !

— Bonsoir Miguel.

— Puis-je vous appeler Vera ?

— Bien entendu.

— Merci. Je vais tout d’abord faire votre présentation. Vous êtes la fille unique de Ryan Fellings, le grand producteur de films à sensations. Mais on ne vous a pas toujours appelée Vera Fellings, votre père vous avez donné un tout autre nom.

— Oui, mais Vera Fellings est le seul que je désire porter, dit-elle en fronçant les sourcils, irritée.

— Oui, oui, mais avez-vous un lien de parenté avec Vera Kops ?

Vera s’agita sur son siège et hésita avant de répondre :

— Je n’ai que son visage en commun.

— Exactement ! s’exclama Miguel. Vous avez eu une naissance très particulière. Découvrons ensemble le premier secret de Vera Fellings à travers ces quelques images ! 

Suivit un reportage qui retraçait la conception de Vera. L’interview du grand généticien, le docteur Bénoty, mettait en lumière sa naissance unique. Bébé éprouvette, elle avait été conçue selon l’image désirée par son père. Elle ressemblait, trait pour trait, à ce qu’il avait exigé. C’est là qu’intervenait le grand génie du docteur Bénoty (lui-même se qualifiait ainsi), qui surpassait toutes les réalisations de la conception in-vitro faites jusqu’alors. En effet, il avait travaillé au cœur de l’ADN de Vera pour lui donner la couleur des yeux, des cheveux et de la peau, ainsi que les traits du visage, les formes du corps, désirés par le papa. Ainsi, tous les parents suffisamment riches pouvaient commander leur bébé au docteur Bénoty qui se faisait un plaisir, pour une somme rondelette, de le faire ressembler à la grand-mère, la sœur, ou le grand-oncle. Depuis la création de sa petite entreprise, il avait quelques bébés en  préparation. Il profitait d’ailleurs de cette interview pour faire sa propre publicité. Ensuite, le journaliste interviewa le second médecin qui avait participé à l’élaboration du premier bébé sur commande. C’était le docteur Verhenteinsch, grand spécialiste dans plusieurs branches de la médecine, mais surtout dans celle de la croissance humaine. C’est ainsi qu’on apprit que Vera avait subi une croissance accélérée afin d’atteindre l’âge de seize ans en vingt-et-un mois ! Son enfance, simulée dans un monde virtuel, n’avait duré, en réalité, que dix-huit heures. Passage obligé, après son réveil, à l’âge de seize ans, afin qu’elle acquière les connaissances nécessaires à sa vie d’adulte. Peu de parents étaient intéressés par cet aspect du prodige Vera Kops. Par contre, l’armée avait déjà fait de nombreuses propositions au détenteur du secret de la croissance accélérée… Le docteur Verhenteinsch ne précisa pas s’il avait signé avec les militaires. Le premier reportage se termina sur ces quelques révélations.

Après un petit jingle, Miguel et Vera réapparurent.

— Eh bien Vera, voilà des révélations peu ordinaires ! Qu’est-ce que ça fait de ne pas avoir eu de vraie enfance ?

— Heu !… hésita-t-elle. Je n’étais pas venue pour parler de ça.

— Ne vous inquiétez pas miss Vera, nous allons bientôt aborder le sujet qui vous a fait accepter votre intervention dans mon émission. C’est d’ailleurs la révélation la plus spectaculaire de toute ma carrière. Ne m’en voulez pas si je garde le meilleur pour la fin. Peu d’entre nous ont essayé le monde virtuel. Dites-nous, est-ce aussi réel qu’on le dit ?

— Oui, je n’ai d’ailleurs pas réalisé de suite que cette enfance n’était que factice. C’est bizarre, car dans le virtuel on n’a pas besoin de dormir ni de manger. J’ai donc passé mon temps à apprendre. C’était plus une école virtuelle qu’une enfance virtuelle, répondit-elle, résignée.

— Très intéressant ! Peut-être qu’un jour cette technologie sera à la portée de tous et que nous pourrons faire de petits voyages comme celui-ci. Mais nous parlerons des voyages tout à l’heure. Nous arrivons au moment de l’émission où c’est moi qui ai un secret pour vous Vera !

— Vraiment ? De quoi s’agit-il ?

— De notre invité mystère ! Nous avons demandé à une personne de votre entourage de venir témoigner auprès de vous. C’est votre surprise de la soirée !

— Eh bien, j’espère que ce ne sera pas une mauvaise surprise, rétorqua Vera, intriguée.

— A vous d’en juger ! s’exclama Miguel en se levant et en se dirigeant vers le rideau. Mesdames et messieurs, veuillez accueillir notre second invité de la soirée, Ryan Fellings ! 

Sous un tonnerre d’applaudissements, Ryan Fellings salua l’assistance. C’était un homme d’âge mûr, les cheveux roux, les yeux d’un bleu limpide, vêtu d’un costume dernier cri vert amande qui s’approcha d’une Vera sidérée. Il l’enlaça afin de l’embrasser avec tendresse. Vera répondit par un petit sourire crispé. Une fois que tout le monde fut rassis, Miguel reprit son show d’une voix criarde :

— Eh oui Vera ! Votre cher papa, celui qui vous a imaginée et conçue, celui grâce auquel vous êtes là aujourd’hui ! N’est-ce pas une bonne surprise ?"
 
Reflets de miroir est à 1,60 euros (e-book) sur amazon : allez-y !      

Partager cet article

Repost 0
Published by Lina Carmen - dans écriture
commenter cet article

commentaires

helene 01/02/2013 11:10

Bonjour Lina,

je dois dire que j'ai la chance d'avoir ton livre et que grâce à toi j'ai découvert que finalement j'aimais la science fiction ! Merci encore pour tes écrits !

Gros bisous, Helene

Lina Carmen 05/02/2013 16:07



Merci Helene !


Je suis en train de terminer un roman jeunesse de science fiction. Même s'il est pour les 14-18 ans, je pense qu'il te plaira ! Mais il faut encore attendre un peu avant qu'il soit éditer...


Bisous


Lina