Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Lina Carmen
  • Auteur avant tout pour la jeunesse, mon roman "L'émeraude oubliée : l'évasion", tome 1 sort en juin 2014, avec les éditions La Bourdonnaye. Les deux autres tomes suivront fin 2014 et en 2015. J'écris aussi pour les adultes avec deux autres roman
  • Auteur avant tout pour la jeunesse, mon roman "L'émeraude oubliée : l'évasion", tome 1 sort en juin 2014, avec les éditions La Bourdonnaye. Les deux autres tomes suivront fin 2014 et en 2015. J'écris aussi pour les adultes avec deux autres roman

Rechercher

Catégories

7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 18:40

Face aux difficultés à se faire publier, tout auteur se pose un jour la question cruciale : "Pourquoi ne pas me lancer dans l'auto-édition ?"

Rappelons que l'auto-édition, c'est financer soi-même l'impression et la diffusion d'un ouvrage sans passer par un éditeur. Mais il n'est pas toujours évident de : 1. trouver l'argent et de 2. faire sa propre promotion.

Pendant longtemps, un auteur débutant n'avait pas d'autres choix que de tenter encore et encore sa chance auprès d'un éditeur, de préférence renommé.

Au XXIème siècle, les choses sont différentes. Nous avons Internet et le livre numérique.

Alors oui, le livre papier est plus agréable à lire qu'un livre numérique. Dans ce denier, deux sens sont en léthargie : l'odorat et le toucher (quoique j'effleure ma kindle pour tourner les pages... mais ce n'est pas pareil). Mais avant de s'intéresser au lecteur, mettons-nous dans la peau de l'auteur débutant qui aimerait être lu. Car éditer numériquement, c'est GRATUIT. Avec Amazon, tout le monde peut éditer son ouvrage sans avancer un seul sou. Et si on arrive à vendre, on peut même faire des bénéfices ! Et pourquoi pas, avec ces bénéfices, éditer en format papier ? Ou, pour ceux qui rêvent toujours d'être édité par une grande maison d'édition, il y a l'exemple d'Amanda Hocking.

Je reprends ici les propos de Stéphane Ternoise dans "Le livre numérique, fils de l'auto-édition", que je recommande : "Amanda Hocking, américaine, 26 ans, refusée par les éditeurs et publiant sur Amazon ses onze livres. Sans éditeur, en auto-édition donc, avec des prix de 0,99 à 2,99 dollars. Plus d'un million d'exemplaires achetés. (...) Naturellement, le monde de l'édition classique a essayé de récupérer la jeune femme et elle a signé pour quatre livres un gros contrat."

Bien entendu, ne nous faisons aucune illusion, c'est un exemple qui ne se reproduira pas si souvent. Et puis, nous sommes en France...

En tout cas, une chose est sûr, le monde de l'édition bouge. Allons nous, nous les auteurs, profiter de cette aubaine ?

De Lina Carmen

Partager cet article

Repost 0
Published by Lina Carmen - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Stéphane Ternoise 05/11/2012 11:05

Bonne citation ! Je vous signale la sortie du manifeste de l'auto-édition... de Stéphane Ternoise http://www.auto-edition.pro/lemanifeste.html

Lina Carmen 15/11/2012 16:18



Merci pour l'info, je suis en train de le lire et j'apprends des choses très intèressantes, bravo pour votre combat !



Caliope 10/09/2012 15:17

Coucou !
Moi je réfléchis à l'édition numérique ^_^ mais je sais que tu t'es aussi penchée sur la question puisque tu vas mettre des choses sur Amazon.Bises

Lina Carmen 16/09/2012 19:08



Salut ! Moi je te dis, lance toi ! en plus, avec amazon, c'est assez simple.



lucien lubrano 09/09/2012 08:53

Bonjour,
pour ma part je ne me suis pas lancé dans l'auto édition parceque je ne pouvais pas rentrer dans la base de donné de DILICOM , ce qui est un problème parcequ'on ne peut pas acheter notre roman en
librairie

Lina Carmen 16/09/2012 19:07



Bonjour !


oui, c'est le souci, il faut se faire son propre réseau et ne pas compter sur les librairies pour se faire connaitre. Mais je pense qu'Internet et les réseaux sociaux peuvent aider. Maintenant,
ça demande beaucoup de temps...