Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Lina Carmen
  • Auteur avant tout pour la jeunesse, mon roman "L'émeraude oubliée : l'évasion", tome 1 sort en juin 2014, avec les éditions La Bourdonnaye. Les deux autres tomes suivront fin 2014 et en 2015. J'écris aussi pour les adultes avec deux autres roman
  • Auteur avant tout pour la jeunesse, mon roman "L'émeraude oubliée : l'évasion", tome 1 sort en juin 2014, avec les éditions La Bourdonnaye. Les deux autres tomes suivront fin 2014 et en 2015. J'écris aussi pour les adultes avec deux autres roman

Rechercher

Catégories

3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 19:04

Pour lire le résumé et les chapitres précédents, cliquer ici

 

Le Président Percy était exaspéré. Debout, les mains dans le dos, il allait et venait d’un pas empressé, attendant impatiemment les résultats de son programme informatique. Il était persuadé de trouver l’identité du second terroriste. Car c’est ainsi qu’il percevait ces deux individus, comme des terroristes. Il ne pouvait en être autrement pour ceux qui crachaient dans la main qui les nourrissait !

Tandis qu’il tournait en rond, Richie vint l’informer d’une toute dernière nouvelle.

« — Monsieur le Président, la police a fini sa descente chez Yan Joubert.

    Et bien, amenez le moi immédiatement ! Je vais m’occuper de son cas.

    Il y a juste un inconvénient…

    Mais quoi donc ?! s’écria t-il plein de fureur.

    Il n’était ni chez lui, ni à l’école et des agents le cherchent dans tous les bars fréquentés par les lycéens. Par contre, nous détenons son père répondit l’assistant d’une voix chevrotante.

    Son père ? Et bien, interrogez le ! Nous devons retrouver ce morveux ! Je n’accepterai aucun échec. »

Un bip retenti discrètement sur l’écran immatériel tandis que l’hologramme apparut :

« — Recherche du point de départ du téléchargement terminée. Adresse confirmée : 552 bâtiment A7, résidence haut standing de Monsieur le Président Percy. »

Richie écarquilla les yeux d’étonnement et s’exclama :

« — Le pirate s’est introduit chez vous ! »

Le chef d’état était resté muet d’étonnement tandis que son cerveau bouillonnait devant l’évidence.

« —Non, vous n’y êtes pas Richie. C’est quelqu’un de la maison. Ce ne peut-être que… »

Il hésita à prononcer son nom, réalisant qu’en tant que membre du sexe faible, il avait toujours sous-estimé ses capacités. Après tout, c’est ainsi qu’ils opéraient depuis toujours. Les femmes étaient considérées comme inapte aux postes décisionnaires. Elles se contentaient de s’occuper de leur progéniture, de leur garde-robe et de leurs soins esthétiques.

« —Sonia, ma propre fille », finit-il par avouer dans un souffle.

Son bras-droit n’en était que plus abasourdi. La bouche entrouverte, les yeux élargis, il avait une physionomie plutôt disgracieuse. La fille du président ! C’était donc elle qui complotait avec Yan Joubert pour quitter Mornia à bord d’un aéronef…

La figure défaite, le Président articula calmement ces quelques mots emplis de détermination :

« — Je vais la chercher. Seul. Vous Richie, assurez-vous que M. Joubert nous aide à retrouver son fils. »

Déterminé à préserver l’ordre établi, le dirigeant opiniâtre s’apprêta à affronter la chair de sa chair.

« — Elle est presque aussi intelligente que moi, songea t-il en souriant. J’aurais dû me montrer plus méfiant… »

 

            L’assemblage des différents éléments étaient enfin terminé. La pluie avait particulièrement compliqué leur tâche au départ. Mais heureusement, elle s’était interrompue pendant deux heures, avant de reprendre de plus belle. Cette interruption les avait avantagés.

« —Et bien, il ne reste plus qu’à attendre une nuit sans nuage et nous pourrons nous envoler ! indiqua Yan.

    Demain pourrait-être le grand départ… murmura Sonia doucement, les yeux pétillant d’excitation. Comme je suis heureuse ! » ajouta t-elle plus fort, en sautant au cou de son compagnon.

Yan la serra contre lui, s’imaginant tous les deux dans la nacelle, tout là-haut dans le ciel, survolant cet abîme de bêton et atteindre cet océan émeraude…

 

« — Vous a-t-il appris quelque chose ? demanda Richie au policier.

    Non, toujours rien. Il est coriace celui-là ! Pourtant, je n’ai pas été tendre avec lui. »

Le visage boursouflé, Sylvain leva les yeux vers le nouveau venu. Le grand gaillard qui avait pour mission de lui prélever des informations concernant Yan avait utilisé ses poings, pensant ainsi le faire parler.

Mais c’était sans compter sur la fierté d’un père qui venait d’apprendre que son fils envisageait de quitter cet enfer à bord d’une machine volante ! Ainsi, son garçon devenu grand avait eu plus de cran que lui. Il avait trouvé le moyen de s’enfuir. Si sa mère pouvait voir ça ! Elle qui ne désirait qu’une seule chose, fuir cette ville inhumaine.

« —Monsieur Joubert, essaya le valet du Président, si vous ne nous aidez pas, non seulement vous ne pourrez jamais revoir votre fils, mais de plus, vous irez passer le reste de votre vie dans une geôle infestée de rats, sans aucun sanitaire, n’ayant pour toute nourriture qu’un morceau de pain rassis par jour. Vous y mourrez de faim. Êtes-vous certain de désirer garder le silence ? »

Pour toute réponse, le détenu cracha par terre, prêt à encourir tous les sacrifices pour permettre à Yan d’accomplir le rêve que lui-même n’avait pas réussi à atteindre.

Le flic pervers lui asséna un nouveau coup dans les côtes. Excédé devant tant de résignation, Richie quitta la pièce afin de réfléchir.

Tandis que le bourreau poursuivait sa sordide tâche, il chercha un moyen ingénieux de soutirer les informations nécessaires. Il était clair qu’il ne parlerait pas. Même les menaces n’avaient pas d’effets sur lui. Le seul moyen d’arriver à leurs fins était de le tromper, l’obliger malgré lui à leur servir Yan sur un plateau.

Son regard s’illumina. Il avait une solution ! Le Président Percy ne pourra que le féliciter pour cette heureuse initiative…

 

De Lina Carmen

Partager cet article

Repost 0
Published by Lina Carmen
commenter cet article

commentaires

peggybk 10/02/2011 15:53


chouette cette histoire, j'suis pressée de connaitre la suite


Lina Carmen 11/02/2011 10:05



Coucou ! Et oui, la suite va bientôt venir. Un peu de patience ! Bisous. Lina



Beatrice 10/02/2011 11:08


Coucou lina
merci pour cette suite ;-)
et des= nouveaux projets au fait, pour ton reccueil ?

bisous
passe une bonne journée
béa


Lina Carmen 11/02/2011 10:07



Bonjour Bea !


Pour mon recueil, je suis encore aux corrections, bientôt je vais vous demander des chèques de réservations pour que j'ai de l'argent afin de lancer l'impression. Mais j'avoue, je suis si
perfectoinniste que je n'arrête pas de remanier mes phrases...


Bisous. Lina