Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Lina Carmen
  • Auteur avant tout pour la jeunesse, mon roman "L'émeraude oubliée : l'évasion", tome 1 sort en juin 2014, avec les éditions La Bourdonnaye. Les deux autres tomes suivront fin 2014 et en 2015. J'écris aussi pour les adultes avec deux autres roman
  • Auteur avant tout pour la jeunesse, mon roman "L'émeraude oubliée : l'évasion", tome 1 sort en juin 2014, avec les éditions La Bourdonnaye. Les deux autres tomes suivront fin 2014 et en 2015. J'écris aussi pour les adultes avec deux autres roman

Rechercher

Catégories

25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 20:24

Voici ma première ébauche concernant mon deuxième texte pour ma participation au concours Autres Mondes sur le théme : "Les glaces galactiques et l'infini intersidéral". Il est beaucoup trop long. Il fait 6777 caractéres alors qu'il ne doit pas dépasser les 6000. Des retouches seront certainement apportées, surtout pour les fautes de grammaire, de français et de conjugaison et pour le raccourcir ! Je vais chercher aussi un autre titre. Mais bon, dites moi déjà ce que vous en pensez ! N'hésitez pas à critiquer.

  

Le Galactic, le 3 septembre 3056.

Nouvelle découverte au palmarès du Colomb.

Après l’exploration du système stellaire Centauri, le vaisseau spatial le Colomb aux commandes du Capitaine Wolf, s’est aventuré dans le système de Polaris. Ce dernier, constitué de deux soleils et de nombreuses planètes, est une vraie mine de recherche pour nos explorateurs chevronnés. Aucune vie n’a été détectée mais ses dix planètes recèlent de nombreux minerais. La surprise vient sans nul doute de la planète des glaces, baptisée également par nos spationautes : Galactika. En effet, après de nombreux tests, il s’avère que cette planète renferme une eau douce aussi pure que nos propres glaciers à l’époque où ils existaient encore. Lors du congrès international de la répartition des découvertes à Saint-Pétersbourg, trois multinationales ont été désignées pour acheminer cette eau si précieuse : la Compagnie Garnier, Klioutchevski et Wan Shi Lu. Attendons-nous dans quelques mois à goûter cette eau « extra-terrestre ».

De Jonaris Pietrik, reporter international.

Le Galactic, le 18 août 3057.

Les brèves du jour.

Ouvrez votre robinet, l’eau que vous buvez aujourd’hui est celle qui vient de Galactika ! Cette eau bénite arrive à point nommé, nos réserves naturelles étant épuisées.

Le prix de l’eau courante a augmenté. Il sera désormais de 56 dollars le m3. Une augmentation de 3%, lié aux frais de transport.

L’association des consommateurs réclame des analyses supplémentaires concernant l’eau venant de Galactika. Assez sceptiques sur sa pureté, ils redoutent un empoisonnement.

Le Galactic, le 20 décembre 3057

Prévisions pour l’année 3058

Quelques augmentations sont à prévoir pour l’année prochaine. Le coût de l’énergie va probablement augmenter de 2% suite à la demande, toujours plus accru. Bien que le climat n’ait pas changé (fortes chaleurs oscillant entre 25° et 45° toute l’année), nos climatiseurs tournent à plein régime. Il y a cinq mois, la température moyenne des bâtiments était de 20°. Depuis deux mois, elle avoisine les 13° !

Le Galactic, le 2 février 3057

Le ministère de la santé en alerte

Une épidémie mystérieuse mais non mortelle frappe une quinzaine de pays. Les personnes touchées ressentent tout d’abord de fortes démangeaisons sur la peau, transpirent abondamment et manifestent une forte sensibilité à la lumière et la chaleur. Les recherches effectuées par l’OMS révélent un agent pathogène inconnu présent dans le sang des patients. La vie des malades n’est pas en danger mais ce mal est assez handicapant. Ne supportant plus la chaleur du soleil, les victimes ne sortent plus en plein jour. Certains les ont d’ailleurs surnommés les « Vampires du froid ».

L’OMS nous certifie que ce virus ne se propage pas dans l’air. Il ne peut être qu’absorbé. Reste à déterminer le vecteur du virus. Différents aliments ont été soumis aux tests, sans résultat. Les recherches continuent. En attendant, les malades ont été confinés dans des hôpitaux spécialisés dont la température interne avoisine les 10°, seul remède soulageant les victimes.

De Jonaris Pietrik, reporter international.

Le Galactic, le 25 septembre 3057

Augmentation alarmante du nombre des Vampires du froid

Le nombre des personnes contaminés par le virus AT1P1 a doublé en quelques mois. Désormais, la moitié de la population mondiale est touchée. D’autres symptômes inquiétant ont touché les malades les plus anciens. Leur peau a pâli au point de devenir translucide et de laisser transparaître les veines bleutés, leurs cheveux et leurs poils ont littéralement disparu et leurs ongles sont tous tombés.

Leur aspect rebutant leur a valu le rejet de la population saine. Nombres d’entre eux se sont regroupés dans des quartiers désaffectés, bien souvent d’anciennes usines réfrigérantes pour aliments. Méfiants, ils ne laissent entrer aucune personne non atteinte par le virus du froid. Sortant peu, on se demande comment ils peuvent s’alimenter…

De Jonaris Pietrik, reporter international.

Le Galactic, le 19 octobre 3057

Les brèves du jour.

Chute des bourses mondiales : c’est la plus grande crise que l’humanité ait jamais connu. La panique gagne déjà la population. Des émeutes et des cas de vandalisme sont à déplorer dans tous les pays. Les trois-quarts de la population mondiale étant atteinte par le virus AT1P1, l’économie est paralysée.

Les Vampires du froid revendiquent leur droit à exister en tant que race à part entière. D’après leur dire, ils sont les « Glacios » et affirment ne pas être malade, seulement différents. Pour preuve, ils ont fait parvenir à l’OMS plusieurs échantillons de leur sang. Aucune trace du virus du froid.

Le Galactik, le 4 janvier 3058

Bilan du congrès international pour la paix

Le principal sujet au programme était l’avenir des « Vampires du froid » ou « Glacios ». Grâce aux échantillons de sang reçus ainsi que ses recherches sur le vecteur du virus, l’OMS a pu déterminer que la transformation de ces humains a été provoquée par un agent pathogène extra-terrestre présent dans l’eau potable provenant de Galactika. Invisible sous sa forme la plus pure, il est localisable lorsqu’il a infecté un humain.

Le plus troublant réside dans la découverte de leur mutation. Outre leur transformation physique, leur physiologie a également été altérée. Ils supportent aisément des températures extrêmement basse grâce à leur sang littéralement froid et comble de l’étonnamment, n’ont pratiquement pas besoin de se nourrir. Plus incroyable encore, leurs capacités physiques : force et rapidité quadruplées qui font de ces créatures des êtres redoutés.

La peur a saisi nombre d’entre nous, surtout qu’aujourd’hui ils représentent la majorité de la population terrestre. Nul doute qu’ils pourraient aisément nous exterminer. Mais soyez rassurés, nous avons un atout : la chaleur. Voici plus d’un millénaire que notre planète s’est réchauffée au point d’enregistrer des températures élevées toute l’année. Les Glacios peuvent difficilement sortir de leurs repaires…

Néanmoins, un ambassadeur, Gérald Parkenstorm, a été dépêché afin d’entamer des négociations avec les Glacios. L’objectif est de trouver un compromis afin qu’humains et Glacios puissent vivre en paix.

De Jonaris Pietrik, reporter international.

Le Galactik, le 21 juillet 3058

Les brèves du jour

La demande des Glacios de rejoindre la planète Galactika afin de s’y installer, a été accepté. L’immigration débutera dans trois semaines.

Un accord de commerce a été signé entre le roi des Glacios, Birladenoasïr I et la terre. Ils nous fourniront de l’eau à moindre coût et nous leur laissons la gestion de Galactika.

L’économie mondiale est repartie. Grâce à la diminution du nombre de la population mondiale, la gestion des ressources terrestre est plus aisée. La faim et la guerre ont disparu. Une nouvelle ère de paix débute.hiver

Partager cet article

Repost 0
Published by Lina Carmen - dans Texte
commenter cet article

commentaires