Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Lina Carmen
  • Auteur avant tout pour la jeunesse, mon roman "L'émeraude oubliée : l'évasion", tome 1 sort en juin 2014, avec les éditions La Bourdonnaye. Les deux autres tomes suivront fin 2014 et en 2015. J'écris aussi pour les adultes avec deux autres roman
  • Auteur avant tout pour la jeunesse, mon roman "L'émeraude oubliée : l'évasion", tome 1 sort en juin 2014, avec les éditions La Bourdonnaye. Les deux autres tomes suivront fin 2014 et en 2015. J'écris aussi pour les adultes avec deux autres roman

Rechercher

Catégories

5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 16:09

    Serge Brussolo n'est plus à présenter et mon admiration pour son imagination sans limite non plus ! J'aimerai encore, le temps de cet article, vous faire entrer dans son univers.

Je viens de terminer la lecture de trois de ses nouvelles, regroupées sous le titre de l'une d'entre elles : "Aussi lourd que le vent".

  

1. Trajets et itinéraires de l'oubli. Fermez les yeux et imaginez un musée. Attention, pas le simple musée dont vous faites le tour en moins d'une heure. Non, un musée si gigantesque et labyrinthique que pour pouvoir retrouver la sortie, vous devez vous munir d'un robot qui vous guidera. Un musée sans horaires de fermeture car vous pouvez y rester des jours, voir des mois ou des années, des salles de bain, des banquettes et des distributeurs de nourriture étant à votre disposition. Bref, un autre univers où on peut très vite se perdre... ou faire d'étranges rencontres. Je ne vous en dit pas plus, mais ces  quelques lignes ne sont qu'un bref résumé des idées loufoques et pourtant logiques dont recèle cette nouvelle.

 

2. Visite guidée. Maintenant, imaginez une réserve atypique. Vous n'y trouverez pas des indiens ou des animaux, non, mais des mutants ayant séjournés pendant des siècles dans un territoire contaminé par la radioactivité. Au fil du temps, ils ont créé tout un code et une culture dont les bases restent floues. Un chercheur va essayer de comprendre et d'apprendre à connaître ce peuple étrange tandis que les touristes continuent d'affluer dans la réserve afin d'observer les mutants avec une curiosité malsaine. Ce médecin découvrira qu'ils sont victimes d'handicaps peu conventionnels, tel cette femme qui ne peut que marcher à reculons ou cet enfant dont la perspective est si faussée qu'il croit qu'il lui faut des semaines pour atteindre un jouet tombé à quelques mètres; ou encore cette femme qui ne peut que percevoir le bois, ou cette autre femme qui ne peut qu'entendre la note si... Mais le plus étonnant reste à venir, lorsqu'il découvre que leurs organes ne sont pas placés au même endroit que la plupart des gens et que surtout, leur sang possède des particularités assez singulières...

 

3. Aussi lourd que le vent. Un nouvel art voit le jour dans cette nouvelle : sculpter le néant avec les mots ! Grâce à certaines drogues, en prononçant certains mots, on peut créer des sculptures. Une artiste va tenter de maîtriser cet art afin de réaliser les plus belles oeuvres. Oui, mais le souci est que les plus belles sculptures naissent des pires insultes...

 

Au delà de l'imagination délirante de Serge Brussolo, j'ai remarqué que le même relationnel transparait constamment. Bien souvent, ses romans (et nouvelles) mettent en scène un couple dont la femme est déprimée. Elle ne sait pas quoi faire de sa vie et n'est pas heureuse en ménage. Le mari quant à lui, ne sait pas communiquer, laisse sa femme faire ce qu'elle veut, tout en restant éperdumment amoureux.

 

On retrouve également beaucoup de symboliques. Les personnages féminins sont souvent torturés, ne trouvant pas leur place dans la société. Par exemple, le musée labyrinthique de la première nouvelle représente la perdition psychologique d'Elsy. Elle ne sait vraiment plus où elle en est. Dans la seconde nouvelle, elle désire devenir quelqu'un d'autre, même plusieurs personnes à la fois. En fait ces deux personnages féminins se cherchent mais ne se trouvent pas. Elles finissent par devenir tout à fait quelqu'un d'autre. Elles sont définitivement perdues tandis que leur époux espére les retrouver. La fin est d'ailleurs très noir, comme s'il était impossible de trouver sa voie ainsi que le bonheur. Ce qui est peut-être vrai d'ailleurs, j'ai tendance à penser ainsi...

 

Enfin bref, comme toujours, je vous en conseille vivement la lecture !

 

De Lina Carmen Brussolo-.jpg 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lina Carmen - dans Lecture
commenter cet article

commentaires